Quelle est la différence entre un réseau immobilier et une agence immobilière?

Dans le paysage de l'immobilier français, on retrouve à la fois des agences immobilières physiques et des réseaux de mandataires immobiliers. Si le rôle de chacun est de conclure des transactions immobilières, leur mode de fonctionnement est très différent. Comment distinguer une agence immobilière traditionnelle d’un réseau immobilier ? Quelles sont les prestations proposées par chacune de ces entités ? Sur quels critères un client doit-il s’appuyer dans son choix ? Décryptage.

1. Comment fonctionne une agence immobilière ? #

Une agence immobilière a pour mission principale de mettre en relation le vendeur (ou le propriétaire) d’un bien immobilier et un potentiel acquéreur (ou locataire). En plus de jouer ce rôle d’intermédiaire, un agent immobilier fournit des conseils et apporte une véritable expertise aux deux parties. Ce professionnel organise des visites de biens, suit les évolutions juridiques dans le secteur de l’immobilier, gère l’ensemble des tâches administratives et apporte des conseils utiles sur la vente, l’achat ou la location d’un bien.

L’agence immobilière possède des bureaux physiques et une devanture à travers laquelle elle fait la promotion des biens immobiliers proposés. Comme au sein d’une entreprise, son fonctionnement est hiérarchisé. Ainsi, à sa tête on retrouve un directeur d’agence qui est souvent un agent immobilier, une équipe d’agents commerciaux et/ou de négociateurs salariés et un(e) assistant(e) commercial.

La profession d’agent immobilier est très réglementée. Ce professionnel est soumis à diverses obligations auxquelles il ne peut pas se soustraire : être titulaire d’une carte professionnelle, disposer d’une garantie financière auprès d’un organisme bancaire, avoir souscrit à une assurance de responsabilité civile professionnelle, etc.

2. Comment fonctionne un réseau immobilier ? #

Apparus en France au début des années 2000, les réseaux immobiliers font de l’ombre aux agences immobilières classiques. Ils se composent d’agents commerciaux en immobilier, appelés mandataires. Comme les agents immobiliers, le rôle de ces professionnels est la mise en relation entre le vendeur (ou le propriétaire) d’un bien immobilier et un potentiel acquéreur (ou locataire). Toutefois, leurs pouvoirs sont limités puisqu’ils ne sont pas autorisés à rédiger un compromis ou une promesse de vente, ni à recevoir des fonds.

Les mandataires qui opèrent pour le compte d’un réseau immobilier sont rattachés à la carte professionnelle d’un agent immobilier pilote, l’agence mère à la tête du réseau. Ce système de réseautage leur permet de travailler de manière indépendante tout en bénéficiant de la notoriété, de la formation et de l’accompagnement du réseau. Ils profitent ainsi du fichier clients de l’agence mère pour répondre au mieux aux attentes des acheteurs ou vendeurs.

Les mandataires payent des cotisations à l’agence mère. Ils ne perçoivent pas de salaire mais une rémunération correspondant à un pourcentage des honoraires perçus par le réseau immobilier.

3. Agence traditionnelle VS réseau de mandataires immobiliers : quels sont les critères déterminants pour un client ? #

Pour les acheteurs, les vendeurs ou les locataires, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver parmi les différents professionnels de l’immobilier. Voici les principaux critères sur lesquels s’appuyer dans son choix :

L’expertise #

Une agence immobilière indépendante possède une bonne connaissance du marché immobilier local. Sa vitrine, son local et son équipe dédiée sont rassurants et un argument de poids pour des clients souhaitant acheter ou vendre dans le même quartier. Toutefois, sa visibilité sur internet est réduite. Une agence appartenant à un réseau immobilier bénéficie quant à elle de la notoriété, de l’expertise et de la force de communication du réseau. Les mandataires sont formés aux outils numériques et maîtrisent les différents canaux permettant de booster la visibilité d’un bien immobilier et de trouver rapidement un acheteur ou un vendeur.

Le prix #

Les réseaux immobiliers ne cessent de gagner des parts de marché. Et pour cause ! Ces plateformes n’ont pas à supporter les frais fixes des agences immobilières traditionnelles, ce qui leur permet de proposer des tarifs attractifs. Ainsi, les commissions des mandataires immobiliers avoisinent les 4% alors que celles des agences immobilières se situent plutôt autour de 7% !

La réactivité et la flexibilité #

Les mandataires immobiliers répondent parfaitement aux attentes des clients peu disponibles aux horaires classiques d’ouverture d’une agence. Leur statut d’indépendant offre toute la flexibilité et la disponibilité nécessaires pour la gestion d’un projet immobilier à distance.

Enfin, leur système de rémunération qui dépend uniquement des transactions réalisées les pousse à répondre au mieux aux attentes de leurs clients.

Finalement, les agences classiques et les réseaux immobiliers ont tous deux des atouts. Se fier aux avis clients et au bouche à oreille reste un excellent moyen de faire son choix.